Avertir le modérateur

La Mostra de Venise et le come-back de Mickey Rourke

1092401140.jpgPalmarès de la Mostra de Venise qui signe le come-back de l’acteur Mickey Rourke en catcheur à la dérive.

La fin hier de l’un des plus prestigieux festivals de cinéma, la Mostra de Venise. Et c’est un film américain qui a remporté le Lion d’Or, "The wrestler", un film qui marque le grand retour d’un certain Mickey Rourke.

C’était le dernier film en concours mais personne n’a eu de doute. Après avoir vu "The wrestler", le catcheur de l’américain Darren Aronofsky, tous ont compris que c’était le film de cette Mostra, le Lion d’Or d’hier soir n’a fait que le confirmer.

Le film ovationné par le public et les critiques, soutenu par une chanson de Bruce Springsteen, expressément écrite pour l’occasion, et émouvant surtout pour l’interprétation d’un formidable Mickey Rourke. Un film qui semble taillé sur mesure pour celui qui devint célèbre il y a 22 ans avec "9 semaines ½". Cette fois dans un rôle aux antipodes, tout comme sa vie réelle d‘acteur déchu, « Je m’y retrouve complètement » a d’ailleurs reconnu Mickey Rourke, qui admet avoir sacrifier sa famille et sa carrière. Un rêve de boxeur professionnel, résultat, ce bouleversant portrait d’un vieux catcheur abîmé par les combats, une histoire de looser dont le cinéma américain raffole, qui dépeint de façon saisissante les combats arrangés à la fin pathétique d’ex vedettes, permet à la vieille star un Come-back inattendu.

Les membres du jury se disent mêmes frustrés de ne pas avoir pu, à cause du règlement de la Mostra, décerner aussi à l’acteur américain le prix pour la meilleure interprétation. La coupe Volpi va ainsi à l’italien Silvio Orlando pour son rôle de père déchiré par l’incarcération de sa fille, homicide dans "Il Papa di Giovanna" et la française Dominique Blanc, femme jalouse jusqu’à la folie dans "L'Autre".

A signaler enfin, le Lion d’Argent, un film russe qui relate les débuts de la conquête spatiale soviétique, et le prix spécial du jury à un fil éthiopien qui raconte les convulsions politiques de ce pays des années 80.

 

Commentaires

  • Un nouveau Darren Aronofsky, ça fait plaisir ! J'avais beaucoup aimé c'est 3 premiers films. J'éspère que l'excellent Clint Mansell compose encore une fois les musiques du film.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu