Avertir le modérateur

Décès du grand couturier Yves Saint Laurent

Yves Saint Laurent avait révolutionné la mode et a osé mettre les femmes en smoking et en pantalon.

405372270.jpg Un véritable génie, un artiste hors pair, un créateur symbole de la fin du 20ème siècle, ce sont quelques unes des réactions au lendemain de la disparition du grand couturier français Yves Saint Laurent.

Yves Saint Laurent est mort hier soir à Paris, à l’age de 71 ans, il était né en Algérie à Oran en 1936, avant de faire du Maroc son pays d’adoption et de beaucoup s’inspirer des couleurs du Maghreb dans des collections qui ont véritablement révolutionner la mode féminine.

C’était l’un des couturiers majeurs du 20ème siècle et sans doute le créateur français le plus connu dans le monde, natif d’Oran ou il avait vu le jour un 1er  août 1936, Yves Saint Laurent avait rencontré la gloire très jeune dès son premier défilé pour le compte de la maison Christian Dior à la fin des années 50, sa fameuse « ligne trapèze » en totale rupture avec les codes de l’époque, et notamment les tailles de guêpes, fait alors sensation ; et très vite, dès le début des années 60, il crée sa propre maison de haute couture, c’est le début de plusieurs décennies d’un règne incontesté sur la mode mondiale, et l’avènement  d’une griffe qui symbolisera sans doute à jamais l’élégance à la française, et surtout la célébration de la femme qu’Yves Saint Laurent a toujours cherché à émanciper avec ses créations audacieuses, inspirées aussi bien du vestiaire masculin (le fameux smoking qui porté par des femmes, est devenu sa véritable signature) que des couleurs de son enfance algérienne, de ses voyages et de la palette des grands peintres qu’il admirait au fil des défilés, il introduira toute une gamme de vêtements qui deviendront incontournables, la Saharienne, le Tailleur pantalon, la robe en mousseline, le smoking pour femme évidemment ; ses collections africaines, marocaines et chinoises connaîtront un immense succès, et en 1976, sa collection chamarrée inspirée des ballets russes est même qualifiée de révolution par la presse.

Incorrigible aux chatouilles, Yves Saint Laurent ne s’en tient pas à ses lauriers qu’auraient pourtant suffi pour combler n’importe quelle carrière, il dessina ainsi des bijoux, des décors et des costumes pour le théâtre, et lance également toute une gamme de parfums dont Opium en 1977, un autre de ses immenses succès. Gagné par l’age et surtout par la maladie, Yves Saint Laurent avait pris sa retraite en 2002 après un ultime défilé donné à Paris, ou va le saluer une foule de mannequins et d’égéries dont quelques unes des plus grandes actrices françaises vêtues de smokings noirs.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu