Avertir le modérateur

Oscars 2008 : Cérémonie classique sans moments particuliers

ce94b02939377531590825278eac2fec.jpgElle a fait pleurer des salles entières par son interprétation d’Edith Piaf dans le film la mome, cette nuit c’était autour de Marion Cotillard d’écraser quelques larmes en recevant l’Oscar, la plus grande consécration du cinéma américain.

Non ce pays n’est pas pour le vieil homme “No Country for Old Men“ des frères Coen s’est taillé la part du lion avec 3 oscars, meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure adaptation à quoi il faut ajouter l’oscar du meilleur second rôle masculin à l’espagnole Javier Bardem, tueur en série glacial qui restera dans les mémoires comme l’un des grands méchants du cinéma, dur à croire de la part d’un acteur qui avait amené avec lui à Hollywood sa maman. C’est un autre rôle sanglant et violent qui  a valu à Daniel Day Lewis héros de “there will be blood“ l’oscar du meilleur acteur.

Chez les femmes un peu plus de surprises, c’est Marion Cotillard qui pour son interprétation d’Edith Piaf dans la mome a eu droit au titre de meilleure actrice, 1 ère artiste française à obtenir la statuette depuis Simone Signoret 1970 pour “les chemins de la haute ville“. Pour ce qui est de l’oscar du meilleur rôle féminin, il est allé a Tilda Swinton diabolique avocate dans “ Michael Clayton “.

Dans la catégorie de films d’animation l’excellent “ Persépolis“ a du s’effacer devant “Ratatouille“.

La seule comédie sélectionnée “ Juno“ l’histoire d’une ado enceinte n’a eu droit qu’à l’Oscar du meilleur scénario original.

C’est le film autrichien “les faux monnayeurs“ qui a remporté l’oscar du meilleur film étranger.

La brouille entre scénaristes et producteurs semble être oubliée, ce fut une cérémonie classique sans moments particuliers, seule originalité peut être se sont des soldats stationnés en Iraq qui ont annoncé par ondes satellitaires le nom du lauréat dans la catégories des courts documentaires, l’oscar du meilleur documentaire de longue durée qui a été consacré d’ailleurs à la guerre en Iraq est allé “ Taxi to the Dark Side“ l’histoire d’un chauffeur de taxi arrêté par les forces américaines et qui est mort en prison, son réalisateur a fait le seul commentaire politique de la soirée en dédiant son prix a ceux qui ont connu le même sort et aussi à son père qui avait été officier de la Navy et qui fut choqué par les méthodes interrogatoires pratiquées par l’armée américaine.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu